Il est particulièrement agréable d’emmener son chien en vacances en bord de mer afin de lui offrir des aventures maritimes savoureuses et stimulantes : les vagues, les dunes et une multitude d’habitants très intéressants. De plus ce sont des moments partagés avec son humain qui est disponible et reposé. Derrière cette carte postale aux allures de paradis il est important de prêter attention à quelques risques réels qui pourraient gâcher vos vacances et, surtout, mettre la santé de votre compagnon en danger. J’ai répertorié 2 grandes familles de risques auxquels il peut être exposé : l’environnement et la faune locale.

Les dangers environnementaux

Le soleil

Nous avons tendance à l’ignorer, ou, tout au moins, à le minimiser mais nos chers toutous sont eux aussi sensibles aux effets néfastes du soleil. A l’instar des humains ils peuvent être victimes de coup de soleil - particulièrement les chiens blancs qui ont une peau plus réactives - et de coups de chaleur. Par exemple les individus à face écrasée (type boxer, bouledogue, carlin, etc.), les chiens malades (vieillesse ou autres pathologies qui affaiblissent son système immunitaire) et obèses sont tout spécialement à surveiller.

Mes recommandations : 

  • il faut à tout prix éviter des sorties à la plage au coeur des heures les plus chaudes de la journée. Tôt le matin et dans la soirée sont des moments propices pour une belle sortie complice sur une plage où il y aura, en plus, nettement moins de monde
  • penser à prendre de quoi l’hydrater en quantité suffisante
  • ne pas hésiter à le mouiller régulièrement pour éviter le coup de chaud

Le sel

Nous ne pouvons ignorer que la mer est salée. L’environnement tout entier de la plage est gorgé de sel marin. Dans certains cas et utilisations encadrées il peut avoir des vertus curatives. Malheureusement le sel, en haute dose, peut conduire à des déconvenues désagréables voire pires pour votre animal : fortes démangeaisons qui, à force de grattages, deviennent des plaies infectées.

Mes recommandations :

  • Rincer à l’eau douce après chaque sortie sur la plage. D’autant plus si le canidé adore les bains d’eau de mer
  • Porter une attention particulière aux coussinets qui stockent les impuretés que l’on découvre souvent trop tard


Les dangers liés à la faune de plage

Les puces

Oui les puces sont un potentiel danger pour votre compagnon à 4 pattes lorsqu’il se rend sur la plage. Elles sont potentiellement présentes dans le sable et infectent le pelage de votre boule de poil par contact. 

Mes recommandations :

  • l’utilisation d’un antiparasitaire est recommandé de manière générale toute l’année. Penser à vérifier que votre animal est bien protégé avant de partir en bord de mer
  • molécule chimique ou traitement de fond naturel selon vos préférences


Les méduses

Nous avons tous maudit un jour une méduse alors que nous nous promenions sur une plage. Certains d’entre vous ont déjà peut-être goûté à la désagréable sensation de la piqûre venimeuse de cet habitant visqueux. Nos chiens sont des êtres curieux qui passent une bonne partie de leur temps à explorer en reniflant, léchant et fouissant leur environnement. Si jamais ils tombent sur une méduse échouée sur le sable, et qu’ils entrent en contact avec elle, même morte elle reste dangereuse par son venin. Votre compagnon canin est alors exposé aux fortes sensations de démangeaison qui en résulte.

Mes recommandations :

  • frotter la zone touchée (patte, truffe, flanc, etc.) avec du sable puis rincer la avec de l’eau de mer
  • si jamais les symptômes persistent il est alors incontournable de consulter un vétérinaire pour soulager votre animal

Les autres risques animaliers

Il est très important de faire attention à ce que peut ingurgiter votre loulou lorsque vous vous promenez avec lui. Encore plus s’il est détaché. Cette préconisation est valable toute l’année, dans votre environnement familier. Elle prend encore plus de sens lorsque vous lui offrez le buffet varié d’une plage : crustacés, oiseaux morts, filets, poissons en état avancé de décomposition, bois flotté, hameçons abandonnés dans un rejet de pêche. Cette liste n’est pas exhaustive. J’oublie certainement d’autres mets délicats représentant une aubaine pour votre chien. 

Si ce dernier se limite à se rouler dans une vieille carcasse il est juste bon pour un shampoing en rentrant dans votre location estivale. Le véritable risque apparaît s’il ingère l’un de ces éléments. De nombreux cas d’intoxication sont recensés chaque année chez les chiens qui ont passé leurs vacances à la mer. Cela se limite souvent à de simples vomissements et diarrhées. Cependant il arrive parfois qu’un développement bactérien plus intense se mette en place et conduise à des complications, voire la mort, de vos compagnons.

Mes recommandations :


  • éduquer son animal au refus d’appât / donner ce qu’il a dans la gueule
  • être vigilant quant à son attitude : fouissage, position d’arrêt, mastication, etc.
  • anticiper au maximum sur la présence d’animaux maritimes échoués et morts autour de vous
  • l’emmener chez un vétérinaire en cas du moindre doute


Pour conclure

Je ne répéterai jamais assez qu’il est indispensable de proposer des endroits variés et nouveaux à son partenaire de vie à 4 pattes. La plage en est un très intéressant : de grandes étendues avec une visibilité lointaine pour des jeux et exercices éducatifs en toute liberté ; le contact avec l’eau voire la pratique de sports nautiques. Il reste très important d’être vigilant et de bien préparer son départ en congés estivaux en bord de mer pour s’éviter des complications indésirables qui viennent gâcher la fête.