Adopter un compagnon est une chose, apprendre à l’éduquer pour qu’il s’intègre parfaitement à votre vie en est une autre. Si on évoque souvent l’éducation canine, sachez que le chien n’est pas le seul animal domestiqué à pouvoir répondre à des ordres. Les lapins peuvent tout aussi bien être dressés, à force de patience et de bienveillance. Alors, lancez-vous !

Prenez en compte les caractéristiques de votre lapin

Avant de débuter le dressage d'un lapin, dites-vous bien qu’il n’est pas fait comme vous. En effet, cet animal a une vision latérale meilleure que sa vision frontale. Ses yeux étant situés sur les côtés de sa tête, il lui est difficile de voir de face, d’autant que sa vision de près est floue. Rien ne sert donc de montrer des choses à votre lapin de face et/ou de très près, au risque qu’il ne comprenne pas ce que vous attendez de lui. Le lapin perçoit son environnement grâce à son odorat. Eviter donc de le surprendre en arrivant face à lui et en le prenant immédiatement dans les bras. Approchez doucement vers lui, de préférence sur le côté et laissez-le vous flairer. Il en sera de même pour les récompenses : placez-les sous son museau afin qu’il les sente et comprenne qu’il est ainsi récompensé pour ses efforts. Pour vous obéir, le lapin doit vous faire confiance, d’où l’importance de savoir comment l’approcher sans l’effrayer avant de chercher à lui apprendre quoi que ce soit !

Motivez votre lapin en vous montrant bienveillant

En plus de connaître ses particularités physiques, prêtez attention au tempérament de votre lapin. S’il apprécie les caresses, elles pourront être un bon moyen de le récompenser lors de la réussite à un ordre donné. Quel qu’en soit le caractère, le lapin apprendra d’autant mieux s’il se sent en confiance avec vous. Pour cela, adoptez un ton ferme mais doux, soyez délicats dans vos gestes et ne le brusquez pas, même en cas d’échec. Si vous allez à la confrontation et insistez de trop, il risque fort de bouder les séances de dressage et vous n’obtiendrez rien de lui. Enfin, mais nous sommes certains que l’idée ne vous a pas effleuré l’esprit, n’attrapez en aucun cas votre lapin par les oreilles. Ce geste peut être très douloureux pour votre compagnon et vous pourriez perdre totalement sa confiance, au profit d’une crainte envers vous. Rappelons qu’aucun geste brutal n’est admis, envers un lapin comme envers tout animal !

Misez sur la progressivité pour obtenir le meilleur de lui

Organisez vos séances de dressage

Le lapin est, certes, un être intelligent et coopérant, mais à une capacité d'attention limitée à quelques minutes. De ce fait, n’espérez pas effectuer des séances de dressage d’une durée supérieure à 10 minutes. Malgré des séances courtes, leur répétition lui sera bénéfique. Préférez écourtez une séance dès lors que votre lapin s’éparpille pour lui en proposer une nouvelle plus tard dans la journée. Votre lapin fera davantage de progrès en étant concentré que lors d’une séance trop longue pour lui. Pour vos séances, adaptez l’environnement aux ordres que vous souhaitez lui inculquer. Ainsi, si vous voulez lui apprendre à se coucher dans sa cage, préférez faire une séance le soir, en le plaçant près de cette cage. Evidemment, cette cage ne devra alors plus changer d’endroit pour éviter qu’il ne perde ce repère. N’espérez pas qu’il parvienne à réaliser des exploits du jour au lendemain. Le but est de répéter l’exercice, en le découpant en plusieurs étapes, jusqu’à ce qu’il réussisse seul. Pour son coucher, par exemple, placez-le dans sa cage lors des premières séances, en lui ordonnant verbalement « couché » ou « au lit ». Lors des séances suivantes, placez-le seulement devant la cage, en lui ordonnant la même chose, afin qu’il y entre seul. Peu à peu, seule la consigne verbale devrait lui suffire pour qu’il aille se coucher comme un grand !

Récompensez chacun de ses progrès

Pour que votre lapin soit suffisamment motivé pour répondre à vos ordres, il faut le récompenser pour les progrès effectués. Bonne nouvelle, son intelligence va rapidement lui permettre de comprendre l’équation : réussite = récompense ! Celle-ci sera principalement des aliments à grignoter, notamment des myrtilles, du chou frisé ou des pelures de carottes dont il raffole. La récompense ne doit toutefois pas être utilisée n’importe comment. Celle-ci doit suivre immédiatement un progrès : si elle arrive trop tardivement, le lapin ne fera pas le lien entre son action et la récompense. De même, il ne doit pas être récompensé s’il effectue une action qui ne lui est pas demandée, au risque qu’il créé une mauvaise association. Enfin, l’objectif étant que le lapin effectue les actions sans qu’elles lui soient ordonnées à plus long terme. Il va donc falloir opérer à un sevrage progressif des récompenses en les remplaçant par une félicitation orale, des caresses ou un jouet. Les récompenses alimentaires ne serviront alors que lorsque vous ferez des petits rappels de ses apprentissages ou, simplement, pour lui faire plaisir de temps à autre.

Qu’en est-il des dressages délicats ?

Certains apprentissages sont parfois plus fastidieux, tels qu’apprendre à faire ses besoins dans un bac à litière ou rééduquer un lapin qui n’a jamais eu aucune règle. Si vous laissez votre lapin déambuler dans votre pièce de vie, il est primordial de lui apprendre à faire ses besoins dans un bac à litière. Pour cela, plusieurs étapes s’imposent, la première étant de prélever de la litière souillée dans sa cage pour la déposer dans le fameux bac à litière. Pour l’habituer à ses nouvelles toilettes, placez le bac, dans un premier temps, dans sa cage, à l’endroit où il fait habituellement ses besoins. L’objectif est qu’il se familiarise avec le bac et fasse ses besoins dedans. Une fois qu’il les aura faits plusieurs fois dedans, vous pourrez sortir le bac à litière de sa cage, et le mettre à proximité. Peu à peu, il vous sera possible de placer le bac à litière plus loin, mais sans le changer d’endroit chaque jour pour ne pas brouiller ses repères. Dans le cas d’un lapin qui n’a jamais reçu d’éducation et/ou qui se montre agressif, vous allez devoir vous imposer ! Faites-lui comprendre qu’il agit mal en réagissant immédiatement à ses comportements problématiques. Par exemple, s’il vous mord, émettez un cri puis éloignez-le de vous, voire remettez-le dans sa cage. Une fois plus calme, laissez-le vous approcher et remerciez-le par une caresse. Attention toutefois à ne pas répliquer, face à un lapin agressif, sur le même ton. Il ne sert à rien de crier ou de taper votre lapin, cela ne ferait que renforcer son anxiété et son agressivité. Ainsi, ne laissez pas passer ses comportements inadaptés, mais sachez vous montrer bienveillant lorsqu’il agit correctement.

En conclusion

Une vie paisible et agréable avec un lapin dépend de l’éducation que vous allez lui donner. Si vous laissez passer ses comportements agressifs ou ses crottes éparpillées dans votre espace de vie, la cohabitation avec lui risque rapidement de vous peser. Le dressage de votre lapin est donc nécessaire mais doit se faire progressivement, en tout confiance et bienveillance, et non sans récompenses !