Il faut bien être honnête. Nous savons que c’est important pourtant nous sommes souvent négligents sur ce point : la désinfection des pattes de notre chien lorsqu’il rentre de l’extérieur. Entre le jardin, les lieux publics et les intempéries ses membres ramassent des tas de saletés potentiellement dangereuses pour sa santé et la nôtre. Ils sont les premiers en contact avec le sol et tous les germes qui y sont présents. Avec nos conseils 100% naturels vous allez (re)prendre de bonnes habitudes en lui désinfectant les pattes sans produit toxique. 

Pourquoi lui nettoyer les pattes ?

Sans entrer dans une paranoïa qui nous plongerait dans une angoisse insoutenable il est logique de constater que les pattes de notre chien ramène des cochonneries dans notre intérieur. Elles sont dangereuses puisque porteuses de bactéries qui peuvent représenter un risque :

- Pour son chien en cas de petites coupures ce qui pourrait amener à une infection

- Pour le foyer, principalement en cas de présence d’une personne fragile : enfant en bas âge ou personne âgée, au système immunitaire faible

En appliquant des bonnes pratiques responsables nous limitons ainsi le niveau de risque de contamination par ce biais.

Les méthodes naturelles pour une désinfection efficace

Nous ne pouvons que vous recommandez de nettoyer les pattes (coussinets, griffes et fourrure) de votre compagnon canin à l’aide de produits naturels. Vous limitez ainsi les risques de réaction allergique et de complications médicales à cause d’un produit industriel aux effets secondaires indésirables.

Le jus de citron ou le vinaigre blanc

On l’utilise beaucoup pour désinfecter les surfaces alimentaires. A juste titre d’ailleurs. La composition chimique du citron ou du vinaigre blanc a largement fait ses preuves depuis des années. Coupé avec de l’eau c’est un désinfectant très efficace et  facile d’utilisation pour une propreté quotidienne. Pour cela prenez un chiffon propre et sec puis humidifiez-le. Appliquez ensuite quelques gouttes de vinaigre blanc ou de jus de citron. Vous pouvez nettoyer minutieusement tous les membres de votre chien, sans oublier les coussinets et les espaces intercoussinets qui sont des nids parfaits pour des bactéries coriaces. Le jus de citron est peu plus cher à l’achat mais il a des caractéristiques antiseptiques très intéressantes. En cas de petites coupures il peut remplir le rôle de premiers soins car il provoque la coagulation du sang et sert d’anti-inflammatoire. Dans les deux cas séchez finalement les pattes avec un chiffon sec et appliquez un peu d’amande douce si elles sont trop abîmées.

L’huile d’arbre à thé

Ce produit naturel fait partie de tous les kits de survie des aromathérapeutes en herbe. L’arbre à thé est un produit aux multiples usages, presque un composé miraculeux. Il a donc toute sa place dans votre pharmacopée canine. Il est souvent conseillé dans le traitement des poils et du derme de nos compagnons à 4 pattes puisqu’il est désinfectant et antifongique (bloque le développe des champignons). Son utilisation est très simple également. Prenez de l’eau, ajoutez-y quelques gouttes d’huile d’arbre à thé. Trempez-y un chiffon propre et nettoyez les patounes de votre chien avec application : dessus, dessous, sur et entre les coussinets. Si vous souhaitez en profiter pour désinfecter sa fourrure, prenez un autre chiffon et passez-le dans le sens de pousse du poil pour une pénétration optimale.

Le cas des lingettes

Soit vous ne vous sentez pas l’âme d’un cuisinier des plantes, soit vous êtes dans une situation qui ne vous permet pas d’avoir le nécessaire à disposition, il est toujours envisageable d’avoir recours aux lingettes nettoyantes à usage unique. Mais pas n’importe lesquelles. Privilégiez les modèles inodores. Cela évite qu’un parfum (plus ou moins naturel) vienne perturber l’odorat de votre animal. Vous souhaitez de plus simplement désinfecter ses membres après avoir pataugé dans la boue, le sable ou dans la fontaine du parc avec ses copains. Pas le parfumer à outrance. Privilégiez les lingettes nettoyantes non humides. Les modèles humides contiennent souvent des conservateurs chimiques qui peuvent être à l’origine d’autres problèmes de santé. N’hésitez pas à faire appel à votre vétérinaire-conseil qui vous conseillera sur des lingettes les plus bio possibles.

Et en cas de bobo ?

Vous pouvez reprendre l’utilisation du jus de citron après avoir bien lavé la zone meurtrie avec de l’eau tiède. Cela détend les tissus et apaise la douleur de votre compagnon. Puis vous appliquez le jus de citron sur les coupures. L’action antiseptique et anti-inflammatoire agit immédiatement.

Et l’argent colloïdal ?

Son utilisation est assez controversée chez les humains mais plutôt reconnue dans les milieux animaliers. C’est une alternative qui est souvent proposée par les partisans d’une médication naturelle. Il s’agit d’un composé chimique qui regroupe des ions d’argent (oligo-élément) et des particules d’argent colloïdal dans une solution aqueuse. Il constitue une alternative naturelle aux antibiotiques. Il est antimicrobien, totalement inodore, ce qui permet de le soigner sans qu’il rechigne. Il est également recommandé comme renforçateur de système immunitaire en prise préventive. Ainsi en cas de pathologies virales, fongiques ou bactériennes votre chien est mieux préparé. En retour de promenade et après avoir constaté une coupure, nettoyez bien la plaie à l’eau tiède puis appliquez directement la solution d’argent colloïdal sur la coupure. Ses vertus antibactériennes permettent une régénération rapide des tissus abîmés, ce qui apporte un soulagement rapide à votre boule de poil.

Par extension vous pouvez donc désinfecter ses pattes avec ce composé naturel en l’appliquant directement sur la zone en contact avec les germes. Simple, naturel et préventif.