S’il est courant de rencontrer des puces ou des tiques chez le chien, des parasites agissant plutôt en profondeur sont d’autant plus dangereux pour votre animal. Ces acariens entraînent ce que l’on nomme la gale du chien, provoquant des lésions sur la peau de votre compagnon et des démangeaisons insoutenables pour votre animal. Ne perdez donc pas de temps si voyez votre chien se gratter frénétiquement et conduisez-le immédiatement chez votre vétérinaire pour procéder à un traitement adapté.

Qu’est-ce que la gale du chien ?

La gale du chien est une maladie parasitaire qui se transmet entre congénère par déplacement d’acariens microscopiques. Une fois sur votre chien, ces acariens creusent des galeries sur sa peau, occasionnant des lésions cutanées. Une fois formées, ces galeries accueillent les oeufs des femelles qui les ont creusées. Les œufs donnent naissance, en quelques jours, à des larves qui se développent en se nourrissant de débris de peau pour devenir adultes. Imaginez l’ampleur de ce phénomène si le développement de ces parasites est ignoré par les maîtres des chiens infectés ! Nul besoin que votre chien soit en contact direct avec un autre chien porteur pour en être affecté. Une simple balade en forêt peut suffire à contracter la gale, notamment la gale sarcoptique, très courante chez les renards. En réalité, il n’y a pas une mais des gales chez le chien selon l’acarien responsable, qui sont au nombre de trois. On trouve ainsi la gale sarcoptique, provoqué par l’acarien Sarcoptes scabiei, entraînant des démangeaisons sur les parties du corps où la peau est fine. La gale des oreilles, elle, est liée à l’Otodeces cynotis et provoque une hyperproduction de cérumen qui devient noir et odorant. Hormis les démangeaisons qu’elle entraîne au niveau des oreilles, votre chien peut être sujet à des otites particulièrement douloureuses. Enfin, la gale démodécique ou démodécie trouve l’acarien Demodex canis comme responsable et se transmet généralement par la mère à ses chiots. Dans ce cas, il s’agit d’une infection bénigne qui se caractérise par des boutons au niveau de la tête. À l’inverse, chez un chien âgé, elle se généralise et est beaucoup plus grave. En effet, l’acarien en cause creuse plus profondément dans la peau du chien, ce qui favorise le développement d’un staphylocoque. Sans traitement adapté, les lésions profondes et l’affection microbienne peuvent conduire à la mort du chien infecté. Si on la nomme gale du chien, sachez que cette infection est transmissible à l’Homme, d’autant que les acariens responsables se développent sur la peau du chien et peuvent survivre quelques jours en extérieur. Il est donc nécessaire de la prévenir chez votre animal pour protéger l’ensemble de votre famille de cette maladie.

Comment déterminer si votre animal en est victime ?

Observez attentivement votre compagnon

Si votre chien développe une tendance à se gratter et que vous ne décelez ni puce ni tique sur son poil, il est certainement infecté par la gale. Les démangeaisons en sont, en effet, le premier symptôme. Celles-ci sont importantes, d’où un grattage incessant et pouvant occasionner des lésions cutanées et étendues sur l’ensemble du corps (oreilles, cou, poitrine, flanc, genoux, etc.). Parmi les symptômes secondaires aux démangeaisons, on retrouve des papules, des petits boutons rouges sur la peau de votre chien, la perte des poils, des croûtes, voire des excoriations, autrement dit des zones où la peau est mise à vif. Cela va de soi qu’en plus d’être désagréables, l’ensemble de ces symptômes engendre de la souffrance chez votre animal, d’où l’importance de faire diagnostiquer et traiter au plus vite sa gale. Si vous tardez et, dans les cas plus graves de gale, on peut retrouver une perte de poids et une fièvre chez votre compagnon. Il est donc primordial d’agir vite et de consulter votre vétérinaire.

Le diagnostic vétérinaire de la gale du chien

Seul votre vétérinaire sera capable de déterminer si votre chien est infecté par l’acarien responsable de la gale. En plus d’observer les lésions pour pouvoir exclure d’autres pathologies, il procédera à des examens spécifiques. Parmi eux, le scotch-test consiste à prélever des cellules superficielles de la peau par application d’un scotch. Une fois analysées, elles révéleront s’il y a, ou non, présence d’une infection bactérienne ou fongique. Pour poser le diagnostic de gale de façon définitive, votre vétérinaire pourra également opérer à un raclage de la peau pour récupérer des cellules plus profondes. Sachant que près de 30 % des cas de gale ne sont pas diagnostiqués, votre vétérinaire, devant la présence des symptômes pouvant l’indiquer, préconisera certainement la mise en place de son traitement. Dans tous les cas, ce dernier ne pourra pas faire plus de mal à votre chien que la souffrance qu’il a déjà avec ses symptômes.

Y a-t-il des chiens plus sujets à développer une gale ?

Si tous les chiens peuvent, à un moment ou à un autre, être infecté par la gale, certains y sont plus exposés. C’est notamment le cas chez les animaux vivant en collectivité, que ce soit au sein d’un élevage manquant d’hygiène, d’un chenil, d’un refuge ou d’une pension.

Quels traitements contre la gale du chien ?

Traitez efficacement votre compagnon

Le traitement de la gale sarcoptique consiste en l’administration d’un médicament antiparasitaire, sous forme d’un comprimé appétant ou d’une pipette à déposer à même la peau de votre animal. Cela aura comme avantage de le traiter également contre les puces et les tiques s’il en est victime. Ce traitement sera à renouveler selon les préconisations de votre vétérinaire. Selon l’intensité de l’infection, il peut également préconiser l’application de lotions à frictionner ou des bains d’acaricides. En ce qui concerne la gale des oreilles, celle-ci se traitera par un nettoyage méticuleux des oreilles puis d’un traitement antiparasitaire, sous forme de gouttes ou de pommade.

Comment éviter la contamination de l’entourage ?

Si votre chien est infecté par la gale sarcoptique, et sachant que cette maladie est très contagieuse, vos autres animaux ainsi que votre famille y sont également exposés. Pour prévenir une généralisation de l’infection au sein de votre foyer, prenez soin de bien nettoyer tout élément qui serait en contact avec votre chien (couchage, brosse, gamelle, etc.) et isolez-le de vos autres compagnons à quatre pattes. Contaminés ou non, vos autres chiens devront certainement être traités eux aussi puisque la période d’incubation de la gale peut atteindre les 8 semaines. De même, conseillez à vos proches de résister à la tentation de caresser votre toutou, au moins durant la durée du traitement. Seul l’avis du vétérinaire permettra de lever ces différentes restrictions. En revanche, la gale des oreilles n’est pas transmissible à l’Homme. Néanmoins, sachant qu’elle peut l’être à vos autres animaux, il faudra mettre en place une surveillance accrue et un isolement de ces derniers de votre chien contaminé.

En conclusion

La gale est la seconde maladie parasitaire, après l’infestation par les puces, que l’on trouve chez le chien. Cause d’un mal-être et d’une souffrance chez votre animal, celle-ci doit faire l’objet de toutes les attentions et doit être prise en charge au plus tôt. Des semaines de traitement et un nettoyage régulier de votre environnement devraient permettre de combattre efficacement cette affection.